Un conduit de fumée existant peut parfois être réutilisé pour une nouvelle installation de poêle ou de cheminée. L’examen de celui-ci par un spécialiste permet de répondre à cette interrogation et de décider s’il est utilisable en l’état, avec tubage ou si la création d’un nouveau conduit est nécessaire.

Quels sont les différents types de conduits de fumée ?

Il existe plusieurs types de conduits de fumée, et nous pouvons identifier principalement les conduits suivants :

  • les conduits dits traditionnels ou maçonnés en boisseaux béton ou terre cuite, avec ou sans tubage
  • les conduits métalliques isolés (dits poly combustibles),
  • les conduits en briques à façon (construit sur chantier),
  • les conduits dits mandrinés (dans l’épaisseur du mur) courants dans les veilles bâtisses.

Comment savoir si le conduit de fumée est conforme ?

Votre conduit devra être vérifié et diagnostiqué par un professionnel Expert chaleur bois pour savoir si celui-ci est exploitable, conforme et surtout adapté à l’appareil de chauffage envisagé.

Les principaux points de contrôles portent sur

  • les caractéristiques du conduit de fumée : le spécialiste étudie son étanchéité, sa résistance thermique, sa vacuité
  • les distances de sécurité, c’est-à-dire la distance entre le conduit de fumée et les matériaux combustibles environnants (bois de charpente, revêtements muraux, traversée de plancher…). De manière générale, la distance minimale à respecter est de 10cm minimum.
  • le parcours du conduit de fumée, du pied du conduit, qui débouche dans la pièce où est installé l’appareil à raccorder, à la sortie de toiture. L’installation devra garantir que l’évacuation des fumées aura bien lieu au moins 40 cm au dessus du faîtage.

Ce diagnostic fait par un professionnel est primordial, et conditionne le succès de votre projet. Ensuite, le professionnel vérifie la compatibilité entre le conduit et l’appareil.

  • Si le conduit est sous-dimensionné, c’est-à-dire que la section est trop petite, les fumées ne seront pas évacuées correctement. Il y a des risques de refoulement et d’intoxication.
  • Si le conduit est surdimensionné, on assiste à un excès de tirage qui a pour conséquence la surconsommation de combustibles, des phénomènes de condensation et donc un encrassement prématuré du conduit de fumée.

C’est le rôle de l’Expert Chaleur Bois que de bien dimensionner le conduit par rapport au poêle ou à la cheminée choisis pour garantir le bon fonctionnement de l’appareil.