Quel est le coût d’un poêle à bois, à granulés ou d’une cheminée, et son installation ?

De nombreux chiffres circulent sur le coût d’une installation d’un appareil de chauffage au bois. Ils donnent des fourchettes qui peuvent être très larges. Rien ne vaut un devis réalisé par un professionnel pour bien estimer le véritable coût d’un poêle à bois, à granulés ou d’une cheminée . Ce dernier prendra en considération vos besoins, la configuration de votre habitat et l’ensemble des composantes de l’installation envisagée. Ainsi, vous n’aurez pas de mauvaises surprises sur la facture finale ! En effet, il est important de bien comprendre que l’appareil seul, même si c’est la pièce maîtresse de l’installation, ne constitue pas le seul investissement à réaliser.

 

Ci-dessous un descriptif des éléments constitutifs d’une installation complète, qu’elle soit pour poêle ou pour cheminée, et qui est donc à considérer pour évaluer votre budget global, à savoir : l’appareil, la fourniture et la main d’œuvre.

 

L'appareil

Le coût d'un poêle à bois, à granulés ou d’un foyer varie en fonction de la marque et des caractéristiques de l’appareil.

Pour un budget d’environ 1000 € vous pouvez trouver les premiers poêles à bois entrée de gamme qui répondront à un besoin de chauffage d’appoint. Nous vous recommandons cependant de porter votre choix sur un appareil de qualité supérieure.

Si vous recherchez un appareil, poêle ou foyer, qui allie performance, fiabilité, design, autonomie et rendement, orientez-vous alors vers des marques qui proposent des appareils de 1500 à 3000 €.

Au-delà de ce montant, vous entrez dans le haut de gamme. Il existe en effet des appareils plus spécifiques comme les foyers à granulés, le poêle hydro, le poêle de masse qui impliquent des budgets beaucoup plus conséquents.

Gardez à l’esprit que le coût d’un poêle à granulés est en général plus élevé que le coût d'un poêle à bois . Comptez 1000€ de plus que la fourchette annoncée.

 

La fourniture

Lors de la visite technique préalable à la proposition budgétaire et au chantier de pose, l’installateur va étudier la configuration générale de l’installation à réaliser. Une des questions principales consiste à savoir si un conduit existe ou pas, s’il est utilisable ou non.

En découlent des coûts d’acquisition de différentes pièces techniques ou de travaux spécifiques :

  • Le conduit de fumée, indispensable pour évacuer les fumées de combustion : est-il existant ou à créer ? S’il existe, est-il utilisable ou non ? Doit-on envisager de le tuber ? Quel est le coût d'un tubage pour l'installation d'un poêle à bois  ?
  • La sortie de toit qui constitue la finition sur la toiture : solin, souche, chapeau de pluie…
  • Le raccordement, c’est-à-dire le tuyau de poêle qui, dans la pièce, relie l’appareil au conduit de fumée
  • Les grilles d’arrivée d’air frais qui alimentent l’appareil et garantissent une combustion optimale
  • Les systèmes de distribution d’air chaud qui permettent la redistribution de la chaleur émise par l’appareil dans la pièce ou dans les pièces attenantes
  • L’isolation du sol et du mur d’adossement si ces derniers sont combustibles (parquet, lino, papier peint, lambris…), avec la pose d’une plaque de sol ou de protections murales isolantes
  • Des travaux d’isolation peuvent également être envisagés si votre habitat est mal isolé (combles, toiture, fenêtres, …)

Globalement, comptez entre 1000 et 3000 euros de matériel de fournitures.

 

La main d’œuvre

Au coût du poêle à bois , à granulés ou de l’insert et celui des fournitures s’ajoutent les frais de main d’œuvre. Son montant dépend de l’ampleur des travaux à réaliser, notamment en cas de construction de hotte de foyer ou de création de conduit mais aussi du sérieux du poseur.

Voici quelques exemples de travaux nécessitant du temps de mise en œuvre :

  • Création de conduit, remise en état ou tubage d’un conduit existant
  • Démolition éventuelle d’une ancienne cheminée pour la pose d’un poêle
  • Intégration d’un insert dans une cheminée en place
  • Dépose d’un poêle en place et remplacement par un appareil neuf

Des frais de déplacement ou de livraison, une visite technique et la première mise en service du poêle ou du foyer peuvent être facturés par certains installateurs.

Globalement, comptez entre 500 et 2000 euros pour ces frais liés à la main d’œuvre.

 

Evaluer le coût de son chauffage au bois, c’est ensuite estimer les coûts liés à l’achat de combustibles et à l’entretien de l’appareil qui interviendront dès que votre installation sera terminée et que vous commencerez à profiter des bienfaits du chauffage au bois.

 

Pour conclure sur cette évaluation financière de votre projet, sachez que le taux de TVA est réduit sur ce type de travaux, c’est le taux de 5,5 % qui s’applique. De plus, différentes aides peuvent se cumuler et venir réduire sensiblement le coût du poêle à bois, à granulés ou de l'insert, et son installation. Le choix d’un cheministe RGE donne de fait accès au taux unique de crédit d’impôts s’élevant à 30% du montant de l’appareil et des fournitures, hors main d’œuvre. Contactez donc un Expert Chaleur Bois qui estimera votre projet de pose de poêle ou de cheminée et vous guidera dans votre choix.