Poêles ou cheminées, quels sont les différents types d'appareils ?

Il existe aujourd’hui plusieurs types d’appareils de chauffage au bois permettant de répondre à tous les besoins : usage souhaité (chauffage d’appoint ou principal), rendement, type de combustible, design, configuration de l’habitation, prix, etc. Les critères de différenciation sont nombreux. Pour faciliter votre recherche, vous trouverez ci-dessous les différents appareils que vous serez susceptibles de retrouver chez les cheministes spécialistes du chauffage au bois :

 

Le foyer fermé à bûches ou à granulés

Le foyer fermé est l’appareil de chauffage dissimulé derrière une cheminée. Il est installé avant le montage de la cheminée, dans le cadre d’une construction ou d’une rénovation, et viendra coffrer l’ensemble. Il produit de la chaleur par rayonnement au travers de sa vitre, et permet de récupérer l’air frais de la pièce en partie basse. L’air ressort ensuite en haut de la hotte de cheminée pour être diffusé dans la pièce de vie à température ambiante. Il peut également être diffusé vers d’autres parties de la maison par le biais de gaines. Un foyer fermé présente de bonnes performances énergétiques, avec un rendement d’environ 70%.

Il existe des foyers fermés à bûches et à granulés (les granulés, également appelés pellets, sont des petits bâtonnets cylindriques issus du compactage de sciures de bois et de copeaux). Le choix du combustible dépend de vos envies : le foyer à bûches offre une véritable convivialité avec la vue sur la flamme et l’usage authentique du bois. Le foyer à granulés propose une utilisation plus autonome grâce à la programmation, et une température homogène dans l’ensemble de l’habitation. Les granulés de bois sont certes plus chers que les bûches, mais l’entretien d’un foyer à granulés plus facile à réaliser. Le foyer fermé peut également être personnalisé avec un encadrement, ou être présenté avec 2 voire 3 vitres qui offrent une vue spectaculaire du feu, à la fois frontale et latérale. A vous de choisir l’appareil qui correspondra à votre mode de vie et votre style de décoration.                                                     

 

La cheminée à foyer ouvert

La cheminée à foyer ouvert est une niche aménagée dans le mur de l’habitation, reliée à l’extérieur par un conduit maçonné permettant l’évacuation des fumées. Elle comprend un foyer ouvert, également appelé âtre. Le feu est visible et peut être protégé avec un pare-feu. Ce type de cheminée présente principalement un atout esthétique puisqu’il constitue un élément de décoration de la pièce de vie, et permet de profiter de la beauté des flammes et de leur chaleur. Son rendement énergétique est cependant très faible (entre 10 et 15%) en comparaison des autres appareils, et contribue à l’émission de polluants dans l’air de la pièce qui dégradent ainsi la qualité de l’air respiré. Elle ne peut donc être considérée comme un moyen de chauffage à part entière.

 

L'insert

Si vous disposez déjà d’une cheminée traditionnelle avec un foyer ouvert et que vous souhaitez l’utiliser pour chauffer durablement votre intérieur, il vous suffira d’installer un insert.

Cette chambre de combustion métallique s’encastre dans une cheminée à foyer ouvert existante. Le foyer ouvert devient un foyer fermé, et permet d’augmenter le rendement de manière significative : de 15 à 70 % voire 80% pour les modèles les plus performants ! L’insert est compatible avec tous les combustibles, bûches comme granulés, et émet jusqu’à 10 fois moins de monoxyde de carbone que le foyer ouvert.

Les inserts peuvent être personnalisés avec un encadrement, qui s’adaptera à votre décoration intérieure. Certains modèles s’adaptent en angle avec 2 vitres, d’autres sont dotés de 3 vitres qui offrent une vue spectaculaire du feu, de face comme sur les côtés. Il existe également des trappes de remplissage permettant de réguler l’utilisation des granulés, comme cela se fait sur les poêles avec le système de réservoir. 

L’installation d’un insert demande la vérification de la cheminée et du conduit existant par un spécialiste du chauffage au bois. Le plus souvent, un tubage du conduit est nécessaire et doit être réalisé par un professionnel dans le respect de la réglementation en vigueur. Faites appel à un Expert Chaleur Bois près de chez vous qui examinera l’installation existante, et vous conseillera sur le type d’insert à installer en fonction de vos critères : praticité, esthétisme, fonctionnalité, coût, etc.

 

Le poêle à bûches

Fonctionnant sur le même principe qu’une cheminée, le poêle à bûches utilise la combustion du bois pour chauffer la pièce. Contrairement à une cheminée ou un insert, le raccordement au conduit de fumée est visible, ce qui apporte un esthétisme inédit. Le rendement des poêles à bûches est assez élevé (de l’ordre de 60 à 80%), leur autonomie est de quelques heures et leur inertie thermique, qui se définit par la capacité d’un matériau à stocker de la chaleur et à la restituer autour de lui, est relativement limitée. L’utilisation d’un bois sec (taux d’humidité <20%) est primordiale pour assurer une bonne combustion et éviter l’encrassement de l’appareil. De nombreux designs de poêles sont proposés par les fabricants pour répondre à vos goûts et envies ainsi qu’à votre budget. Le label Flamme Verte permet en parallèle d’identifier les poêles les plus efficaces et les moins polluants sur le marché (appareils labellisés Flamme Verte). Demandez conseil à un Expert Chaleur Bois qui étudiera votre besoin dans les moindres détails.

 

Le poêle à granulés

Au même titre que le poêle à bois avec les bûches, le poêle à granulés utilise la combustion de granulés de bois pour chauffer votre intérieur. Le granulé de bois, également appelé pellet, est un bâtonnet cylindrique issu du compactage de sciures de bois et de copeaux. Ecologique, son taux d’humidité est très faible, optimisant ainsi sa combustion et son pouvoir calorifique.

Les granulés sont stockés dans le réservoir du poêle, dont la capacité varie selon les modèles (20 kg en moyenne). Le poêle à granulés peut fonctionner à toute heure, même pendant votre absence. Plus le réservoir est volumineux, plus le degré d’autonomie est important. Il est également programmable, ce qui permet de réguler la température selon le besoin, et de fonctionner en autogestion. Son rendement est très efficace, de l’ordre de 80 à 90% pour les meilleurs appareils. Il est cependant important de veiller à ce que le réglage soit optimal et réalisé par un professionnel, et d’entretenir régulièrement l’appareil afin d’éviter son encrassement ainsi que celui du conduit.

Pour vous assurer que le matériel et l’installation soient conformes aux normes en vigueur, choisissez un poêle labellisé Flamme Verte qui vous garantira un rendement minimal de 80 %, et faites appel à un installateur conseil Expert Chaleur Bois qui possède la certification RGE Qualibois.

 

Le poêle de masse à bûches

Le poêle de masse propose un chauffage par accumulation de chaleur grâce aux matériaux qui le constituent, en opposition aux poêles classiques qui disposent d’une diffusion de chaleur directe. Ce type d’appareil est fabriqué en briques ou béton réfractaires ou encore à base de roches volcaniques ou de pierre ollaire. Ces matériaux accumulent et stockent la chaleur puis la restituent par rayonnement, de façon progressive et durant plusieurs heures même après l’extinction du poêle. La forte inertie thermique implique cependant une mise en route assez lente, soit environ 2 heures pour atteindre les 1000°C. Le rendement du poêle de masse est très performant puisqu’il peut atteindre jusqu’à 90%. Il propose une autonomie accrue, de l’ordre de 8 à 20 heures, et exige un rechargement en bois moins fréquent que le poêle à bûches. Souvent volumineux, il bénéficie de nombreux atouts mais reste plutôt onéreux, et s’adapte aux habitations bénéficiant d’une surface moyenne à grande.

 

Le poêle bouilleur (également appelé poêle hydro ou poêle chaudière)

Ce type de poêle permet de bénéficier des avantages du poêle à bois ou à granulés, associés à ceux d’une chaudière. Il est équipé d’un système d’eau chaude qui lui permet de devenir l’élément de chauffage central de l’habitation. Il diffuse la chaleur produite par rayonnement dans la pièce où il se trouve, et répartit en parallèle la chaleur de manière hydraulique dans les radiateurs, permettant de chauffer l’ensemble de l’habitation en alimentant le circuit d’eau chaude sanitaire. Un ballon tampon permet de stocker l’eau chauffée par le feu de bois, qui sera ensuite diffusée en eau chaude sanitaire ou dans les radiateurs de la maison. Un système de régulation permet d’adapter l’apport en chaleur. Le poêle bouilleur réduit la consommation d’énergie et les émissions de CO². Il présente l’avantage de produire de l’eau chaude, donc de chauffer l’ensemble de l’habitation et pas uniquement la pièce principale.

 

Zoom sur les chaudières à bois

En parallèle des foyers et poêles, vous trouverez sur le marché du chauffage au bois les chaudières à bois, qui offrent de très bonnes capacités de chauffage et s’adaptent à toutes les configurations.

La variété des modèles disponibles propose l’utilisation des différents combustibles - bûches, granulés, plaquettes de bois, combinés d’énergies (bois associé à du fioul, du gaz, du charbon, le solaire) -, le chargement manuel ou automatique, une puissance adaptée selon la surface d’habitation, mais aussi des prix variés en fonction de la capacité et des caractéristiques de l’appareil. La chaudière n’offre cependant pas le plaisir du feu autour de soi. Il s’agit d’un appareil répondant au besoin de chauffage de l’ensemble de la maison.

 

En fonction de votre habitation et des installations éventuellement déjà présentes, vous pouvez désormais choisir le type d’appareil correspondant à vos besoins et vos envies.

Contactez dès maintenant un Expert Chaleur Bois près de chez vous, qui vous apportera ses conseils de professionnels et vous proposera l’appareil et les accessoires adaptés à votre projet.