Deux cas de figures lors de la pose d’un poêle à bois ou d’une cheminée : soit vous remplacez un appareil existant, soit vous faites réaliser une nouvelle installation. Quelles sont les étapes de mise en œuvre d’un poêle ou d’une cheminée ? Comment se déroule la pose et combien de temps ça prend ? Eléments de réponse.

Les étapes de pose d’un poêle ou d’une cheminée : L’installation d’un poêle à bois ou d’une cheminée est réalisée par un professionnel dont c’est le métier. Il est en effet indispensable de respecter les règles de sécurité en vigueur et de se conformer à la notice de l’appareil fournie par le fabricant.

Cas d’une nouvelle installation

Le professionnel va effectuer les travaux suivants

  1. Réalisation de l’arrivée d’air frais en traversée de mur, en vide-sanitaire ou autre : ce dispositif garantira que l’appareil soit suffisamment alimenté en air frais pour la combustion soit optimale
  2. Traitement de l’environnement de l’appareil, c’est-à-dire
    • Réalisation ou rénovation du mur d’adossement : il s’agit du mur contre lequel se positionne le poêle à bois ou la cheminée. Le professionnel réalise un habillage dans le cas d’une cheminée ou protège le mur avec une protection murale dans le cas d’un poêle
    • Protection du sol : si le sol est combustible (parquet, vinyle,…), il faut le protéger avec une plaque de sol qui empêchera toute projection de cendre
    • Le plafond : dans le cas d’une cheminée, le professionnel isole le plafond et réalise souvent un faux-plafond. Aucuns travaux particuliers ne doivent être réalisés pour le poêle.
  3. Traitement du conduit de fumée : l’Expert Chaleur Bois aura vérifié en amont du projet s’il existe un conduit de fumées et, si c’est le cas, s’il est utilisable. Il sera amené à réalisations les opérations suivantes :
    • Création d’un conduit si le conduit existant n’est pas exploitable ou s’il n’y a pas de conduit de fumées dans la maison
    • Tubage du conduit de fumées si le conduit de fumées n’est pas adapté en terme de dimensions et / ou pour renforcer l’étanchéité du conduit en place.
    • Chemisage du conduit : c’est une alternative au tubage quand les dimensions intérieures du conduit le permettent. Cela consiste à enduire en plusieurs couches les faces intérieures du conduit afin de le rendre étanche et de renforcer son isolation. C’est un procédé assez peu répandu car il nécessite un savoir-faire particulier.
  4. Mise en place de l’appareil : le poêle sera positionné en fonction de l’emplacement du raccordement. Cet emplacement aura été déterminé en amont du projet en fonction de la ou des pièces à chauffer.
  5. Raccordement du poêle ou de la cheminée : l’appareil est raccordé au conduit de fumées et au conduit de raccordement, c’est-à-dire au tuyau qui le relie au plafond de la pièce. Certains poêles sont raccordés au tuyau de poêle sur le dessus de l’appareil, d’autres sur l’arrière.

Cas du remplacement d’un appareil

Les travaux se passent différemment en fonction du type d’appareil à poser. On peut distinguer plusieurs cas de figures :

  • Cas du remplacement d’un poêle par un autre poêle : C’est la solution la plus rapide qui exige le moins de travaux.
  • Cas d’une cheminée traditionnelle que l’on veut équiper d’un insert : C’est une solution qui peut exiger peu de travaux. Notez cependant que le choix d’appareil est plus limité car la cheminée existante est souvent étroite. Une attention particulière est à apporter au niveau de l’adossement et de la poutre en bois qui constitue un élément combustible.
  • Cas d’une cheminée existante que l’on veut détruire : C’est la solution qui exige le plus de travaux dans la maison. En général, il s’agit d’une cheminée ancienne que l’on veut remplacer par une cheminée plus contemporaine, appelée aussi trou à feu. On peut aussi imaginer poser un poêle en lieu et place de la cheminée traditionnelle, ce qui nécessite des travaux de réfection de sol, du plafond et dur mur d’adossement de l’appareil.

Globalement voici les principales étapes :

  1. Dépose de l’appareil, et démolition ou modification de l’habillage si c’est une cheminée.
  2. Retrait des gravats si démolition
  3. Remise à niveau de l’environnement au niveau bâtiment : retouches au niveau du plafond, du mur d’adossement et du sol si nécessaire
  4. Traitement de l’arrivée d’air frais,
  5. Traitement du conduit de fumées : tubage si nécessaire
  6. Mise en place de l’appareil :
    • Habillage dans le cas d’une cheminée
    • Protection du mur d’adossement dans le cas d’un poêle,
  7. Raccordement du poêle ou de la cheminée

Quelle est la durée estimée des travaux de pose d’un poêle ou d’une cheminée ?

Pour des travaux de remplacement ou de réhabilitation de cheminée suivant l’ampleur des travaux, il faut compter une ½ journée ou 2 journées.

Pour des travaux de création :

Pour un poêle, il faut compter :

  • ½ journée si le conduit est existant,
  • 1 journée si le conduit à créer est simple

Pour une cheminée ou un trou à feu simples, il faut compter :

  • 1,5 journée si le conduit est existant,
  • 2 journées si le conduit à créer est simple,

Quand il y a démolition d’une ancienne cheminée, suivant sa typologie, comptez 1 à 3 jours supplémentaires aux durées moyennes ci-dessus citées.